Archives pour la catégorie photo aérienne

Les travaux de la 306 sur le plateau de Saclay

Vue de haut un rond point en travaux
Photo aérienne des travaux du giratoire de Saint Aubin

L’aménagement du plateau de Saclay se poursuit, les infrastructures de transport sont les premières en construction et le STIF gère le projet de liaison entre le Christ de Saclay et l’Ecole Polytechnique.

Un axe important avec en autre le bus express 91-06 et ses 12 arrêts. Cette liaison sera mise en service début 2015.

Liste des futures stations de bus 91-06:

Christ de Saclay, CEA, CEA Sud, Saint-Aubin (proche synchrotron Soleil), Orme des Merisiers,  SI, Joliot-Curie, Noetzlin, Arsonval, Corbeville, Campus (proche EDF), Fresnel

Le projet avance bien en vue de construire cette voie multimodale. Actuellement les travaux de terrassement, d’assainissement…ont commencé sur la D306 (menant du rond point de l’Orme au Christ de Saclay).
Le terrassement des giratoires continue sans pour autant perturber la circulation.

 

vue de haut la grande ligne droite de la 306 sur le plateau de saclay
Photo aérienne des travaux du plateau de Saclay

Les travaux se trouvent en lisière du CEA. Ils s’effectuent en parallèle, permettant ainsi par la suite d’agrandir d’un coup la voie de circulation et ainsi se retrouver avec 5 axes de circulation.

L’agrandissement en largeur va se faire en gagnant sur le terrain du CEA. La zone dans laquelle se trouvent les bâtiments Doseo, Neurospin, Neurosciences se va retrouver ouverte par un déplacement du périmètre du CEA.

vue de haut des travaux de la route 306 proche du CEA
Photo des travaux de la 306 proche CEA

Ci-dessous le rond point qui donne accès au CEA, futur arrêt du bus 91-06.

vue de haut une des futures stations du bus express
Photo des travaux sur la 306 proche CEA

Et puis ci-dessous  la fin de la d306 proche du Christ de Saclay avec le nettoyage de sa partie gauche (direction Saint Quentin)

Ces aménagements ne perturbent pas la circulation pour l’instant, on peut supposer que le goudronnage de RD306 est prévu en été pour limiter les bouchons.

vue de haut la route 306 en direction du christ de saclay
Photo aérienne travaux de la 306 en direction du Christ de Saclay

Correctif suite à l’article du 1er Avril

 

> Correctif suite à l’article du 1er Avril !

Dans un article précédent sous le titre curieux «  Mystérieuse apparition sur le plateau de Saclay » se cachait une simple fiction amusante pour le 1 er avril.

Le blog du plateau de Saclay a suivi la tradition en mettant en ligne cet article plus léger.

Nous allons reprendre le cour normal des publications avec des sujets plus sérieux comme nous savons le faire.

Pour rassurer tout le monde voici donc la photo non retouchée de la zone concernée où se trouve un champ en parfait état.

Cela se trouve proche du Synchrotron Soleil et de la route D306.

vue en altitude du plateau de saclay avec le petit village de saint aubin
Photo aérienne plateau de Saclay

Mystérieuse apparition sur le plateau de Saclay…

image etrange mysterieuse

>  >  ATTENTION RECTIFICATIF . . . .  Cet article a été publié pour le 1 er Avril !

Que s’est il passé ? C’est la stupeur dans le sud de l’Essonne. Des traces énormes sont apparues en plein champ, des formes géométriques étranges.
Personne n’arrive à expliquer ce qui c’est passé durant le nuit.

Mais les traces géantes sont bien là.

Les cultures sont dévastées par ces marques énormes, la terre est enfoncée sur environ 50cm  de profondeur  et cela sur des centaines de mètres.

La photo ci-dessus a été prise juste avant l’arrivé des curieux et des autorités de sécurité.

Les premiers témoignages sont très étonnants d’autant qu’ils sont convergeant.
Le premier témoin qui a donné l’alerte, et qui est maintenant harcelé de questions. C’est M. Vincent qui était aux premières loges, sa maison faisant face au champ.

« C’est arrivé en pleine nuit, surement vers 4h du matin ». M. Vincent très choqué nous explique ce qu’il a vu et entendu :

« J’ai été é réveillé par un bruit très sourd et très fort. Des bibelots de l’étagère de ma cuisine sont même tombés au sol. J’ai juste eu le temps d’enfiler un manteau pour sortir. Et là j’en ai pas cru mes yeux : au dessus du champ, d’énormes lumières dans le ciel. Quatre ou cinq très éblouissantes qui tournoyaient.

M. Vincent continue son récit :

«  Mais en plus des lumières il y a avait surtout ce bruit sourd, une sorte de vibration très puissante qui faisait tout trembler autour. Cela à duré environ une dizaine de minutes avant de diminuer et disparaitre avec les lumières ».

Alors que l’interview est bientôt terminé, trois personnes viennent nous interrompre et nous prennent nos enregistrements  et vident les cartes mémoires de nos appareils photos. Quand au témoin principal il est emmené dans un gros 4×4 aux vitres fumées qui démarre en trombe  entouré de 4 motards.

Sur le terrain un cordon de sécurité est en train d’être mis en place avec des hommes armés  et une armada de véhicules blindés.
Des hélicoptères passent et repassent dans le ciel, qui est maintenant interdit de vol aux civils, pour s’assurer que la zone est bien sécurisée.

fdl-border
L’accès au champ est maintenant impossible et surveillé. Des experts en combinaisons blanches et  masques récoltent tous les indices pour les besoins de l’enquête.

Une source proche de l’enquête précise que les experts auraient trouvés des résidus de poudre métallique. Mais à l’heure actuelle ce qui étonne c’est la nature du métal qui est inconnu.

Le mystère s’épaissit au fur et à mesure que les questions arrivent. Comment ces traces sont elles arrivées ? Quel est ce métal mystérieux retrouvé dans le champ ? La proximité avec toutes les grandes installations scientifiques est elle en cause ? Y a t il du danger ?
Le mot OVNI est bien sur toutes les lèvres pour expliquer cet évènement incroyable .

L’enquête semble progresser mais dans le plus grand secret.

Texte et photos M. Kritschgau envoyé spécial.

Un chantier géant sur le plateau de Saclay

vue de haut les champs avec un énorme chantier
Photo aérienne des travaux sur le plateau de Saclay

 

Ci-dessus  la photo  aérienne des travaux…avec dans le fond le CEA, le circuit de moto cross enduro,  la RD306 en cours d’aménagement.

Une forêt de grues plus grandes les unes que les autres, une usine à béton, le va et vient incessant des camions, c’est une véritable fourmilière qui s’active sur ce chantier énorme.

Tout cela proche de l’Ecole Polytechniques et du bâtiment de Danone Research.

Dans un prochain article, une présentation sera faite de ce grand projet (et de son architecture particulière) au sein du CAPS.

Pourvoyeur d’emplois pendant les travaux mais surtout dans le futur en renforçant l’excellence scientifique du plateau de Saclay, qui deviendra une Silicon Valley à la Française à 20mn de Paris.

 

Comment y aller :
En voiture
Par la N118, de Paris ou les Ulis prendre la sortie N°9 en direction du centre Universitaire, le chantier se trouve à côté de Danone.
En transports en commun :
RER B depuis Paris sortir à la station Massy Palaiseau puis monter dans le bus 9106B, 9106C ou le 91.10 à destination du Christ de Saclay et sortir à l’arrêt D 128.

Science sur le plateau de Saclay : synchrotron Soleil

en plein champs un grand batiment circulaire
Photo aérienne du Synchrotron soleil sur le plateau de Saclay

Si vous traversez le plateau de Saclay par  la RD 306 vous avez probablement remarqué ce bâtiment circulaire en vous demandant ce que c’était.
Cette construction abrite une machine, un bijou de technologie destinée la recherche scientifique : le synchrotron soleil.
Le blog du plateau de Saclay ne pouvait pas passer à côté de ce sujet qui en prise de vue aérienne est très graphique et aussi parler de la science sur la CAPS (Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay).

Sur la photo aérienne ci-dessus le synchrotron soleil et devant la RD306 qui mène à Gif sur Yvette.

A quoi sert le synchrotron soleil ?
C’est un outil pour les scientifiques, qui permettra d’aller explorer la matière à l’échelle atomique. Que cela soit sur de la matière vivante comme des cellules ou des tissus, ou bien sur des éléments inertes comme les métaux, produits chimiques..
Ce grand instrument électromagnétique a mis 5ans pour être mis au point et il est utilisé pour la recherche fondamentale et appliquée.
Par exemple en biologie, médecine, science des matériaux, science de l’environnement, géophysique, chimie…

Comment fonctionne cet accélérateur ?
C’est un accélérateur de particules constitué d’un grand anneau de 354m dans lequel on injecte des électrons préalablement accélérés presque à la vitesse de la lumière dans 2 accélérateurs successifs, situés au centre de l’anneau. Les électrons tournent dans ce circuit sous l’effet d’un champ magnétique, qui est responsable de leur trajectoire incurvée. A chaque « virage » les électrons émettent des photons. Cette lumière extrêmement puissante est le rayonnement synchrotron.
Elle sort tangentiellement de l’anneau dans plus de 25 laboratoires, installés tout autour de cet anneau, qui sont appelés les « lignes de lumière ». Une partie du rayonnement synchrotron produit, qui est différente pour chaque laboratoire, est alors guidée jusque dans une cabine pour procéder aux expériences d’analyse de la matière.

Ci-dessous la photo aérienne du bâtiment du Synchrotron avec dans lointain les Ulis.

au milieu des champs un grand batiment circulaire
Photo aérienne de Soleil sur le plateau de Saclay

Qui sont les acteurs ?
Positionné au sein de la CAPS , Synchrotron SOLEIL est une société privée dont les actionnaires sont le CEA, le CNRS. Sa construction a été financée par la région Ile de France, la région Centre et le département de l’Essonne. Le synchrotron a été inauguré en décembre 2006 par Jacques Chirac.
Environ 400 personnes travaillent sur le site du plateau de Saclay  dont 50 post-doctorants et thésards. Mais chaque année il y a aussi plus de 3000 chercheurs extérieurs à SOLEIL -travaillant en France, Europe ou d’autres pays- qui viennent au synchrotron pendant quelques jours pour faire des expériences réalisables uniquement dans ce type de centre de recherche.

Comment aller à synchrotron SOLEIL ?
En voiture
Arriver sur le plateau de Saclay par la N118.  Prendre la sortie N°9 puis suivre la D128 en direction de Saint Aubin (91190), visez le Courte Paille à côté du golf. SOLEIL se trouve à l’intersection de D306 et la D128. Coordonnées GPS: 48.711402,2.146927

En transport en commun
En RER B, descendre à station Le Guichet, puis utilser le bus 9 en direction de Saclay, descendre à l’arrêt de l’Orme des Merisiers

Pour plus d’informations (visite, recrutement, candidature), www.synchrotron-soleil.fr